Meerssen et ses œuvres d'art

De Charles Eyck aux graffitis

Le décor serein et naturel de Meerssen est une invitation à la création d’art. Le long de la Gueule, dans le moulin à huile de Rothem, un mouvement artistique a même vu le jour après la Seconde Guerre mondiale : « la Meerssense School » ou école de Meerssen, avec Charles Eyck parmi ses membres les plus célèbres. Les nombreuses œuvres de cet artiste ont fait fureur à l’échelle internationale. Pour découvrir l’art de Meerssen, pas besoin de vous rendre dans un musée : vous le trouverez en rue tout simplement ! Aux endroits les plus inattendus, vous tombez sur des sculptures, du style le plus classique au plus moderne. Parmi les nouveautés tendance, citons les graffitis qui viennent décorer les endroits moins pittoresques, comme les tunnels pour cyclistes.

Histoire

Meerssen était et est toujours un lieu de travail et d’établissement attrayant pour les artistes. Le Prix de Rome (le plus ancien et le plus prestigieux prix des Pays-Bas pour les artistes et architectes talentueux) a été remporté pas moins de cinq fois par un artiste de Meerssen. Après la Première Guerre mondiale, Charles Eyck, Hub Levigne, Jos Tielens, Harry Koolen et Alphons Volders y ont vécu et travaillé. Ils l'ont fait dans l'ancien moulin à huile de Rothem, sous la direction de Jan van Puyenbroeck, qui avait fui la Belgique. À l’époque, on y parlait même de la « Meerssense School ».

Par la suite, la commune est demeurée un lieu de vie et de travail attrayant pour des artistes tels que Rob Stultiens, Gène Eggen et Jos Muris. Et nombres d’artistes plasticiens professionnels y vivent et travaillent encore aujourd’hui. En 1987, le village Meerssen a été mis en avant par le projet MARSNA, un symposium international pour la sculpture organisé en étroite collaboration avec l'Académie Jan van Eyck de Maastricht. Douze sculpteurs des Pays-Bas, de Belgique, de Grande-Bretagne, d'Allemagne et de Grèce ont été invités à créer, pour l’occasion, des œuvres en marne

Aujourd’hui

Au cours de ces trente dernières années, la commune a systématiquement placé une grande variété d'œuvres d'art dans ses espaces publics. Outre des formes spatiales abstraites, on distingue également des expressions figuratives reconnaissables. Là où cela s’avère possible et souhaitable, elle a essayé d’établir un lien avec le contexte historique ou la couleur locale. Dans d’autres situations, tout l'espace a été donné à la liberté d’expression, l’artiste ne devant se soumettre à pratiquement aucune condition. Parmi les artistes qui ont réalisé des œuvres d'art dans la commune de Meerssen, citons notamment Marianne Aartsen, Appie Drielsma, Fons Bemelmans, Felix van de Beek, Paul Beckers, Gène Eggen, Piet Killaars, Godfried Pieters, Sjra Schoffelen, Xander Spronken, Wim Steins, Rob Stultiens, Marc Truijen, Louis Wierts et Shinkichi Tajiri.

Hauts lieux

Charles Eyck

Ce n’est pas sans raison que Charles Eyck (Meerssen 1897-Schimmert 1983), peintre, sculpteur et verrier, est appelé le « Maître de Meerssen » : au cours de sa vie, il a enrichi des dizaines d’églises, aussi bien aux Pays-Bas que dans d’autres pays, de retables, de chemins de crois et de fresques, qui lui ont valu la reconnaissance et la considération de beaucoup. Pour subvenir à ses besoins, il a également créé un nombre considérable d’œuvres d'art de plus petite taille. Pour assouvir son besoin créatif mais aussi pour subvenir à ses besoins : Charles Eyck n’est en effet pas le seul artiste à avoir payé ses factures « en nature ».

Graffitis

Le graffeur Marcus Debie s’est inspiré de visages, de mains et d’yeux lorsqu’il a réalisé ses graffitis sur les murs du tunnel pour cyclistes du Maastrichterweg en 2017, plus connu sous le nom d’Angelatunnel. Sur ce mur, on peut lire également le poème Motorrijder de H.J. van Tienhoven.

En savoir plus sur Meerssen

Partagez cette page avec votre famille et vos amis

Retour au site Internet